Eté 2022

du dimanche 10 juillet au vendredi 15 juillet

Ludovic CARPENTIER-CARON

Peintures

Diplomé des Beaux-Arts de Rouen en 1993, il peint depuis son adolescence.

Il se raconte ainsi : « Mes toiles révèlent des paysages remplis de lumière et de bruits de la nature, parfois calmes, parfois tourmentés. J'aime les mélodies perpétuelles des feuilles se confrontant avec le vent, magnifiées par les lumières qui transpercent les denses feuillages.

Je suis à la recherche d'une atmosphère intime qui invite le spectateur au calme et à la sérénité, dans un monde où les éléments originels règnent ; une nature minérale et végétale où le temps est suspendu. »

« L'une de mes matières premières est une émulsion de bitume ; j'aime sa symbolique, les nuances qu'elle développe, dans l'épaisseur ou dans la dilution. J'aime aussi surtout le paradoxe entre l'idée que l'on a de cette matière et l'image qui en découle dans mes toiles.

Un univers onirique, organique, hors du temps, où la nature persiste à exister . »

Viviane DUBOSC

Peintures

Viviane Dubosc peint depuis 2010 dans l'atelier de Ludovic Carpentier-Caron ; elle trouve dans cet atelier la possibilité de s'exprimer au travers de recherches variées, en réalisant des séries, avec le plaisir de l'expérimentation, en faisant des va-et-vient réguliers entre les sujets et les techniques. Elle aime varier les supports et les médiums, pour jouer avec les textures, la matière, la lumière.

Elle nous présente ici sa série « Les Grandes Marées » qu'elle a commencée en 2016: L'idée d'associer la mer, espace infini et promesse d'évasion, aux personnages qu'elle tente de faire vivre, l'intéresse. Elle cherche à peindre l'instant, l'instant présent ou celui d'un souvenir mêlé de nostalgie. Elle aime peindre la vie heureuse et l'insouciance, les jeux d'enfants, la relation entre les personnages, la vie de famille. Le plus souvent, elle représente ses personnages de dos, invitant le regardeur à s'associer à la scène de vie, à une possible identification.

Rada MESYATSEVA

Sculptures

Originaire de St Petersbourg, diplômée de l'école d'art de Russie, Rada Mesyatseva vous entraîne dans son univers d'intuition, de méditation, de spontanéité, de richesse intérieure.

Laissez vagabonder votre regard sur ses sculptures/. Ne cherchez pas l'analyse, les œuvres de Rada s'imposent à vous par leur sensualité organique, leur blanche douceur, leur apesanteur bleutée ou leur force tourmentée .

Sa sculpture est multiple, simple, naturelle, essentielle, complexe et tout ce que Rada porte en elle de fragilité, de sensibilité, de rêve, de liberté, d’amour de la nature s’exprime naturellement sous ses doigts lisses et agiles où naissent ses œuvres. PHL



du dimanche 17 juillet au vendredi 22 juillet

Marie-Mauricette COMPTE

Peintures

Elle peint depuis 2009 : une fois son activité professionnelle terminée, peindre est devenu à la fois une évidence et une nécessité. Après avoir commencé à exécuter des travaux d’étude, à la peinture à l’huile, elle a découvert l’acrylique et ne l’a plus quittée, cette matière correspondant bien à sa façon de peindre.

Elle inscrit toujours une émotion, parfois une transcendance, souvent une énergie sur ses toiles dans un alliage de figuratif et d’abstrait

Elle dit qu'elle peint en «  gourmandise »: elle ne peut se résoudre à privilégier une palette, un rythme, un geste : c’est la variété qui la séduit, traduisant souvent son état intérieur.

Ses thèmes d'inspiration : l'Abstraction lyrique de Zao Wou-Ki, Les mantras indiens, chants sacrés répétitifs qu'elle a traduits en tableaux à partir de lettres hébraïques répétées, la nature et le corps humain.

Olivier LECOURTOIS

Peintures, sculptures

Artiste autodidacte, éclectique, intéressé par toutes sortes d'approches plastiques.

Apres avoir travaillé comme graphiste illustrateur , il se consacre à la création picturale depuis plus de 25 ans et plus récemment à la sculpture .

Il vit et travaille au bord de la mer, en Normandie, dans la région de Granville.

Passionné par le volume, ses créations sont désormais sculptées : bronze, marbre, féraille...

Sa démarche consiste à « parler de l'humain ... » en utilisant une représentation réaliste : personnages, groupes, foules qui peuplent, au fil des années, une œuvre plastique… Plus qu'une recherche d'esthétisme, il s'agit de faire partager une émotion en proposant une création forte et puissante .

"Humanité" (huile sur lin)
"Arbre aux hommes" (bronze)

Michel DAUGUET

Sculptures

Après une formation de menuisier-ébéniste, il apprend la sculpture en Bretagne.

Il exerce son talent sur des essences de poirier, pommier, buis et if (arbre sacré aux mille légendes bretonnes) mais aussi sur des bois exotiques tels que l'amourette, l'acajou, l'amarante, le bois de serpent, le satiné rubané, l'ébène et le palissandre de Madagascar.

Sous l'influence de Constantin Brancusi , l'inspiration figurative de ses débuts autour des vierges et des saints bretons a laissé place à des sculptures plus allégées, résolument contemporaines avec des lignes plus épurées tout en gardant la texture, la douceur, la couleur du bois et ce, dans le plus grand respect du travail artisanal.

« Qu'importe les mots, les phrases » tout est dans le sentiment et la sensibilité du bois qui s'anime dans le rêve de ses mains.


du dimanche24 juillet au vendredi 29 juillet

Yannick OLLITRAULT

Peintures

Sa passion pour la peinture a trouvé sa origine quand il était enfant : « J’ai eu envie d'ouvrir une des lourdes encyclopédies familiales et le grand livre s'est ouvert sur un tableau de Paul Cézanne, "la dame à la cafetière". Ce fut un choc pour moi, comme une révélation de ce qu'il semblait possible d'exprimer. Bien au delà des modes, la notion de création dans le ressenti non visible reste au cœur de mes travaux » . Cette façon d'appréhender les choses est poussée maintenant plus loin dans un cadre déstructurant à l'image de la société qui se fragmente. "Déstructurer le réel, c’est offrir la possibilité de faire venir un essentiel caché. Cela me semble être une évidence et c’est aussi affirmer l’existence d’un tout qui nous lie. Aussi, je fragmente la réalité et lui donne d’inédites suggestions. Ce procédé est un savant équilibre d’aller-retour entre le tangible et sa transformation imaginaire, entre l’indispensable aléatoire et la maîtrise technique de la peinture".

Formé par des maîtres aquarellistes, Yannick Ollitrault peint à l’aquarelle selon la technique particulière humide sur humide. Il enrichit depuis quelques temps ses créations par une activité de peintre à l'huile sur toile en grand format.

Henri TOUITOU

Peintures

Henri Touitou expose depuis 1988

« Les recherches, dans l’abstraction, sont sans doute, moins visibles immédiatement mais tout aussi essentielles et significatives pour moi. J’aime ce principe d’incertitude du geste et de la forme. En fait, là où l’on pense qu’il n’y a rien, se dissimule pour moi, toute la mémoire du monde.

De mon monde.

Je pratique une peinture du non-récit qui dissimulerait, presque inconsciemment, les souvenirs d’un passé comme enfoui dans les tréfonds de toutes mes interrogations, et de ma mémoire. En travaillant par transparence, strates successives jusqu’à l’effacement parfois, je m’acharne à produire un travail épidermique dans l’espoir d’installer l’émotion. »

Jean-Michel LEPAGE

Sculptures

Jean-Michel Lepage a développé sa passion pour la sculpture sur bois quand il s'est retrouvé à la retraite, après avoir fait carrière dans l'industrie automobile ; sa matière première, il la récupère sur les chemins du bocage normand où il ramasse du bois tordu (lierre, chèvrefeuille, ajonc, merisier…) . Après avoir enlevé l'écorce, épuré les formes et gratter l'aubier, il cire et polit ses branches pour obtenir de jolies formes de personnages dénudés.


du dimanche 31 juillet au vendredi 5 août

La thématique du blanc est le prétexte premier de la rencontre entre Lydia STECIUK et Marie-Céline NEVOUX. Il y a pour chacune d'elles un parcours, une réflexion qui conduisent au dialogue avec un public curieux.

Marie-Céline NEVOUX

Photographies

« Dans ma petite ville natale, je regardais ces vitrines de magasins, ces espaces recouverts de peinture blanche.Je les regardais intensément. Ces espaces m’éblouissaient.
Plus tard, j’ai étudié à l’école des Beaux-Arts, je peignais, puis j’ai découvert la photographie, je suis devenue photographe.

Ce souvenir d’enfance toujours présent, fait partie de cette recherche photographique et plastique.
Je  regarde toujours avec attention ces vitrines peintes de magasins, ces devantures (étendues ?) recouvertes de blanc de Meudon .
J’observe ces espaces marqués de blanc comme de grandes peintures (œuvres ?) mémoires.

Elles sont des histoires de vies présentées, ouvertes, offertes aux passants. »

"Isolement"

Lydia STECIUK

Céramique

C'est par la pratique de la céramique que l'artiste Lydia STECIUK , plasticienne, aborde la question du blanc comme un espace poétique propre à la rêverie, en jouant avec les formes tantôt abstraites, tantôt figuratives .Les volumes sculpturaux en faïence évoquent la naissance de formes organiques , tout en croissance végétale ou bien arquées ; ces sculptures rappellent à quel point le vivant est poreux et croît par son milieu.


du dimanche 7 août au vendredi 12 août

Agnès MICHEL

Mosaïques

Agnès Michel est mosaïste. Après une formation à l'école des Beaux-Arts de Caen , elle s'adonne à la pratique de la mosaïque. Pendant une vingtaine d'années, elle a travaillé dans divers contextes : aménagement d'espace urbain via la création d'une rivière de mosaïque à la Pierre Heuzé (Caen), intervenant dans les écoles et foyers pour personnes handicapées. Aujourd'hui , ses pièces sont principalement constituées d'ardoises et de pâtes de verre et s'inspirent directement des formes de la nature.

« Chaque empiècement vaut sa singularité ; l'équilibre et l'harmonie sont dans l'agencement de chaque élément et dans la connaissance de leur différence. Le plomb vieilli, patiné, lourd, est une matière extrêmement riche. L'ardoise usée, verdie et jaunie donne un aspect satiné ou brillant qui absorbe ou rejette la lumière. » L'artiste joue avec les matières et la lumière et se laisse guider par ses observations : "J'utilise des signes que l'on rencontre partout dans la nature et que toute humanité connaît, le cercle, le carré et le centre. Ces signes me guident pour m'inspirer, pour concevoir, préparer et réaliser. »

Christine BARILLON

Mosaïques

« Des éclats de couleurs diverses...

Des morceaux précieusement assemblés.

Mes pensées s'effacent pour laisser place à la rèverie.

Le temps s'arrête tandis qu'une mosaïque émerge.

Le rêve devient alors création . »

Benoit LECHARTIER

Photographies

Il découvre la photographie à l'âge de 13 ans, et , plus de 50 ans plus tard, le plaisir de composer des images photographiques continue de l'habiter.

Il nous présente 2 thématiques :

  • « La brocante et vous » : cette série de photographies sur des objets de brocante nous fait voyager dans le temps passé, peut susciter des souvenirs d'enfance, faire surgir une émotion intime. « Photographier, l'instant magique du déclenchement est pour moi une source de plaisir toujours renouvelé lorsque je vois, ici ou là, matière à créer. Ces « tableaux temporaires », souvent pensés dans leur présentation, que ce soit à l'étal dans la rue ou dans la boutique de l'antiquaire, deviennent, par mon intermédiaire, des tableaux permanents »nous dit-il._
  • « Réalités insolites » : dans cette série, son approche a été de créer des tableaux totalement improbables, mais rendus réels par l'utilisation soit d'un verre déformant placé devant l'objectif soit simplement par des reflets saisis derrière des vitrines ou des bâches. Une façon de voir, de regarder, de dépasser les frontières réelles et imaginaires...
"Réalités insolites"

du dimanche 14 août au vendredi 19 août

Philippe ALLIET

Peintures

Philippe Alliet, peintre et photographe et dessinateur, revendique une versatilité qui s'exprime à travers de nombreuses séries, ce qu'il a appelé de façon humoristique « la douce loi des séries ».

À voir ses dessins et peintures figuratifs, ses photographies et autres créations, ce serait trop réducteur de le classer comme peintre abstrait. Mais c'est dans l'abstraction peut-être que ce besoin de liberté des genres s'exprime le plus ardemment. Avec des outils dédiés (pinceaux, couteaux, rouleaux) et des outils non dédiés dont la liste reste à faire, il couche sur la toile tout ce que la vie peut provoquer de rencontre aléatoire ou non, de fragilité, d'ineffable....

"Ecume des nuits"

Pierre-Yves BONNOT

Peintures

Diplômé de l’Ecole Supérieure des Arts Appliqués Duperré, le dessin et le travail de la couleur ont très tôt fait partie intégrante de sa vie.

Après avoir parcouru le monde pendant 10 ans en tant qu’architecte d’intérieur, Pierre-Yves Bonnot a décidé de poser ses valises à la campagne où il vit et travaille… lui permettant ainsi d’observer, jour après jour, la nature environnante et d’ausculter le vivant… Le jardin, son potager, la faune et la flore des luxuriantes collines du Perche sont d’inépuisables sources d’inspiration.

Dans une démarche de mise en valeur et de recyclage de documents anciens altérés par le temps et parfois de mauvaises conditions de conservation, ces illustrations sont peintes, directement sur le support original, à la gouache rehaussée de crayons : livres de remise de prix, atlas, cartes d’état-major, papiers peints, …

La typographie surannée d’un texte, le grain jauni d’un papier, le motif inopiné d’une trace d’humidité sont autant d’éléments poétiques qui viendront alimenter l’imaginaire et renforcer la démarche graphique de l’artiste.

François LEMONNIER

Photographies

François Lemonnier est d'abord connu comme tromboniste et compositeur : il est un artiste intéressé par toutes les musiques. Ses collaborations nombreuses et prestigieuses l'ont incité à développer un jeu de soliste unique.

Pratiquant la photographie depuis l'adolescence, il ne sort jamais sans un appareil et capture quotidiennement des images, paysages, objets ou situations dont il saisit la vibration. « Chez François Lemonnier, le réel est un crime parfait » . C.ducasse

Depuis 2012, cette activité se professionnalise : il réalise les pochettes de ses disques, expose et certaines photographies sont publiées dans la presse. Il est membre de la SAIF (société des Auteurs d'Images Fixes)

« Esthétismes, détournements de sujets »

Ici sont présentés des clichés que l'on peut associer au style pop-art. Des sujets, des objets dont la captation peut parfois rester mystérieuse pour le public.


du dimanche 21 août au dimanche 28 août

Max COHEN

Collages

Max Cohen nous propose une mini rétrospective avec ses dernières œuvres (collages, pastels gras).

Un hommage à Henri GOETZ et ses élèves sera également présenté.

Max Cohen s’est inspiré de mosaïques carthaginoises en créant ses collages enrichis d’encre, de pigments, et, dans ses dernières compositions, de pastels gras. On y retrouve son univers personnel tantôt abstrait, tantôt presque figuratif, avec des couleurs toujours aussi vives et qui reflètent les états d’âme d’un artiste amateur d’art éclairé.

CLAUD(I)E COBUT

Photographies

L'homme et la ville,

Jérusalem, Paris et ailleurs …

Un clin d'œil toujours enjoué et malicieux…l'œil au bout du doigt ;

Des instantanés "guidés" par le choix de l’insolite, de l’unique, du poétique, de l'émotion à partager. 

Claudie accompagne chaque photo d'une légende prosaïque ou poétique (voire les deux !) invitant le spectateur à formuler sa propre interprétation, sa propre émotion.

Marie-Josèphe TOURNON

Peintures

  A toujours été proche des mers et des océans. Elle a consacré sa vie  de peintre à travailler  exclusivement sur le motif

   Elle adapte les  techniques : huile ,pastel , aquarelle , tempera, suivant l 'émotion que lui procurent les effets créés par la lumière

 Son sujet de prédilection est l ' eau avec ses rythmes ,sa transparence  ou son lien "caméléonique" avec le ciel.

"Marée basse aux mouettes"

PROCHAINEMENT à l’espace auriac

Eté 2022

L ’association Saint Jean des Arts vous donne rendez-vous

 le dimanche 10 juillet

pour l'ouverture de la saison d'été

 

/