Pâques 2019



EXPOSITION   "Femmes"
avec la participation de 13 artistes




Jacques ANGER
Photographe

Jacques Anger est né et habite en Normandie , non loin du Mont Saint Michel. C'est un campagnard certes , mais un campagnard du bord de mer car , ici, l'herbe peut être salée.

La photographie le tient depuis l'adolescence (ce qui représente déjà quelques années) ; sa passion pour la lumière , que ce soit celle des ciels de l'ouest ou celle qui magnifie les courbes féminines, ne l'a jamais quitté.

Il aime partager sa passion : c'est pour cela qu'il expose, qu'il enseigne (et qu'il a enseigné) et qu'il cherche toujours à confronter ses idées et ses images, à apprendre et à transmettre.


"La photographie du corps de la femme est un exercice délicat et passionnant: il faut montrer mais ne pas aller trop loin, dévoiler mais en laissant des zones d'ombre, magnifier ces courbes en respectant son modèle .
Nous revenons là à l'essentiel de la photographie: tout est affaire de lumière".



Pascale ANTOINE
Sculpteur

Elle s’est formée au sein de l’Atelier Public de sculpture de Laval en Mayenne.


 

Souvent porteuse d’émotions, sa sculpture est en partie l’expression de ses convictions :
elle aime le dire « avec la terre …».


Cyril DESSIRIER
peintre

Diplômé en art graphique, graphiste.
Depuis plus de 20 ans, passionné par le dessin, la peinture, la gravure...

Réalise des aquarelles figuratives de paysages pris "sur le vif" au traitement libre.


Réalise également des portraits sur modèles vivants…
Mélangeant dessin, aquarelle, feutres, vient délaver les tons de la peinture posée...

Expression libre pour saisir l'instantané.


Nikita FAUVEAU
Peintre

Après avoir étudié la musique, les arts appliqués, et fait les Beaux-Arts, c’est naturellement qu’elle travaille en composant avec ces différents domaines.



Utilisant autant le son, le dessin, la vidéo, la sculpture, la peinture et différentes techniques d’impressions, elle crée des installations, des scénographies, et des livres.
L’intimité est son principal sujet de recherche.
Explorant et analysant ses propres expériences sensorielles, elle raconte des histoires en se questionnant et en testant ses propres frontières, ainsi que celles des autres.



Marina GABORIAU
Peintre

Après des études dans les arts graphiques, elle s’est mise à la peinture, ce qui lui a permis d’exprimer ses émotions, de mettre en forme des pensées.
Depuis 2008, elle crée la série des « Madames » : ce sont des petits personnages en volume qui déambulent sur la toile ; elles sont créées en armature de grillage, recouvertes de papier maché, et fixées sur la toile ; la mise en couleurs se fait à la peinture acrylique et à l’encre de chine.
Mélant les émotions, l’intime et l’humour, elle crée un univers où chacune pourrait, un instant, s’imaginer ou se reconnaître.
Elle expose régulièrement depuis 2011.




Aujourd’hui, les formats se sont agrandis, les représentations sont devenues plus présentes ; le travail pictural envahit le support ; questionnant l’espace et la couleur, elle s’inspire de la nature,
d’un univers aquatique ou organique .



Marie GODEST
Plasticienne

Après avoir étudié à l’Ecole Nationale des Arts Appliqués, et le design textile à Olivier de Serres,
elle s’est installée depuis 10 ans en Bretagne en tant que plasticienne.
Elle aime les moments de convivialité, les repas festifs, leur préparation,
et adore peindre les cuisinièresqui se transforment ensuite en femmes fatales,
songeuses et mélancoliques…



De ses études, elle a gardé le goût des riches décors dans lesquels elle met en scène ses personnages ;
le mélange des acryliques, encres, sables lui permettent d’obtenir les patines des murs érodés
et du temps qui passe.
Elle aime également le dessin, à la mine de plomb ou à l’encre de chine…
les lignes expriment beaucoup de choses selon leur dureté ou leur légèreté.



Valérie LE MERRER
Peintre 

Après une maitrise d’Arts plastiques, complétée pendant 2 ans par l’étude du dessin  d’après modèle, et une activité professionnelle dans la publicité et l’édition en tant que directrice artistique, elle se consacre désormais à la peinture.



"Dans un atelier « modèles vivants », tous les corps sont les bienvenus. Il y règne un climat de bienveillance. Le temps d’une pose, le modèle semble imposer son calme, un moment d’intimité pendant lequel il est possible de dessiner avec soin mais sans recherche d’un travail abouti.
Il s’agit de réaliser, en 10 ou 15 minutes, des « études », de laisser aller la main, le geste,
passer du corps à la trace,
s
implifier le dessin, plus libre et épuré que la peinture.
Le sujet-modèle devient un ensemble de lignes, de zones d’ombres et de lumières, une matière.
La poudre du fusain s’accroche à la texture du papier, comme le regard au grain de la peau".




Maryse LENORMAND 
sculpteur

C’est une aventure qui a commencé il y a quelques années, dans l’atelier de poterie de Colette Tchirieff, professeur d’arts plastiques aujourd’hui disparue.

Sa rencontre avec la terre et la technique du modelage ont été une révélation.



« La mode m’a toujours interpellée et j’aime m’en inspirer pour mes sculptures.
Une autre dimension me fascine dans cette pratique : la force du hasard.
Après avoir créé les personnages, il faut les cuire puis ajouter les pigments
pour leur donner la touche finale.
C’est là toute la magie de la terre, matière vivante, quelquefois difficile,
dont le modelage me laisse souvent insatisfaite mais qui quelquefois
m’accorde un état de grâce et donne naissance à ces petites créatures. » nous dit-elle.



Dorine LIGONNIERE
Peintre




"L’univers  des femmes est le domaine  de mon activité  professionnelle puisque je décore leur peau, avec des tatouages  légers, discrets, inventifs.
Donc, je suis sans cesse en réflexion  et création artistique.
Dans les dessins, j’applique le trait et le « point par point » pour concrétiser mes rêves.
Autodidacte, je ne ressens aucune barrière, aucun interdit et me livre sans arrière-pensée ! "  





Katrine PLESSIS
Sculpteur

Autodidacte, elle travaille la terre depuis environ 10 ans.
Seule, la terre l’intéresse pour réaliser ses sculptures en raison de la douceur de son toucher,
de sa grande plasticité ;
elle utilise des terres de types différents, ayant leurs caractéristiques propres
en fonction de ce qu’elle souhaite réaliser.
Son  thème : les femmes.
Elle expose depuis 2015.



Après avoir travaillé avec Fanny Ferré, elle n’utilise plus que la technique du colombin, technique qui lui donne un grand sentiment de liberté et de légèreté.



Jean-Pol STERCQ
Photographe

Né en Belgique, J P. Stercq étudie la photographie à l’école de Bruxelles ; plus tard, il réalise des portraits d’auteurs de bandes dessinées pour le Journal de Tintin et d’autres journaux.

Certains de ses clichés sont devenus célèbres, tel celui d’Hergé dans les années 70, sérigraphié par Andy Warhol : « c’est lui qui m’a donné envie de retravailler mes photos ».




Il a donc repris des portraits qu’il avait faits du monde du théatre, du jazz ou de la littérature, pour en modifier l’aspect, leur donnant une nouvelle vie.

Grâce à des techniques variées, les effets sont à chaque fois impressionnants et l’on se plait à chercher quelle célébrité se cache derrière les trucages du magicien Stercq. Un travail dense, inclassable.

« En travaillant pour les surréalistes, j’ai été proches d’eux : je pense que cela a fait exploser mon coté créateur » nous dit-il.



Souleymane TRAORE
Sculpteur

Né en 1972 au Burkina Faso, issu d’une famille de forgerons sculpteurs, il crée des statuettes depuis 1987 en utilisant la technique ancestrale du bronze à la cire perdue transmise par ses aïeux.
Il a commencé à aller régulièrement en France pour la pratique de son art depuis 2002 ; Il s’est installé définitivement à Coutances en 2014.
Depuis 2016, il a participé à de nombreuses expositions régionales



Ses créations s’inspirent de sa culture africaine : scènes de vie quotidienne, hommage aux femmes, représentations ethniques…
Elles tendent aussi parfois vers un style contemporain.



Véronique WILLIAMS
Plasticienne

A la base artiste plasticienne, elle avait troqué ses pinceaux et sa palette contre du fil et des aiguilles...c'est en 2018 que l'envie de reprendre ses pinceaux a vivement ressurgi.

Elle a commencé alors à "croquer" quelques visages féminins…
6 mois plus tard, elle constate qu’elle a réalisé près de 150 portraits.




Techniquement c'est un mélange de dessin (feutre et encre de chine) et de collage (revues et livres anciens, papiers marbrés destinés à la reliure) ; pour la couleur, elle utilise de l'aquarelle, de l'acrylique, des feutres et des posca.
Aujourd'hui, elle a envie de poursuivre son travail autour de ces portraits, de les intégrer dans des compositions de plus grands formats, de les mettre en scène, de leur faire raconter des histoires…



 



 

 

 



 








 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 













PROCHAINEMENT à l’espace auriac

Pâques 2019



Nous vous donnons rendez vous
 
le dimanche 14 avril 2019 
pour le 1er vernissage de la saison
qui ouvrira
l'exposition

"Femmes"

vernissage animé par Jean Paul Thiland et ses musiciens à partir de 11h