été 2017











Du dimanche 2 juillet au vendredi 7 juillet 2017

L'EXPOSITION " Divers Talents" réunira les oeuvres de 5 artistes-peintres



Bertrand AMAND




Photographe et dessinateur –paysagiste, il se consacre depuis 20 ans à la peinture ; il peint ce qu’il voit, ce qu’il ressent, simplement, en s’efforçant de transmettre sincèrement l’image personnelle qu’il perçoit de l’objet ou du sujet à peindre. Il travaille essentiellement d’après nature car c’est la beauté du vivant qui l’intéresse !
Qu’il s’agisse de portraits, de paysages ou de trompe l’œil, il pratique un « hyper-réalisme »avec un fabuleux métier mis au service d’un impeccable classicisme.

« Mes potentialités artistiques ne pourront jamais égaler ni même se comparer, de très loin, à la perfection que je constate dans la nature et le vivant »nous dit-il humblement.


Véronique FAGART



Après de nombreuses expériences  artistiques entre la photographie et le modelage d'objets,  elle s’est tournée en 2005 vers le dessin et la peinture en travaillant plusieurs techniques : dessin, pastel, acrylique… 

Aujourd’hui, elle pratique une sorte  d’ « expression automatique » comportant beaucoup d'imprévu : après avoir créé une trame à partir de gestes spontanés, les formes qui se définissent interpellent son imaginaire ;  elle cherche un lien, une cohérence entre les formes : le dessin trouve alors sa composition.



Dominique FAVREUL



Sa formation classique en peinture  et ses études d’architecture se croisent dans son travail de peintre à part entière. Ses peintures et ses digigraphies numériques se nourrissent de ces 2 formations à la fois dans la précision, la dynamique et la couleur.

Les nouveaux outils de l’art (tablettes, ordinateurs) l’inspirent beaucoup pour mettre en adéquation une certaine part d’abstraction et une dynamique dans des sujets plus figuratifs qui lui  tiennent à cœur.

Il peint sur des panneaux alvéolaires à l’acrylique, utilisant de l’enduit du bâtiment et, étant peintre digigraphiste agréé EPSON,  il tire à 30 exemplaires numérotés ses créations numériques et les reproductions de ses tableaux.


Michel GUIDONI



Il  peint et dessine depuis une quinzaine d’années. 

Il aime la matière, les couleurs franches, les contrastes forts, les grands aplats de couleur. Au plan de l’expression, il a de l’admiration pour les artistes minimalistes qui, avec peu d’effets, suggèrent beaucoup. Il aime voyager à la limite de l’abstrait, là où un seul détail réaliste suffit à situer la scène.
Lorsqu’ un tableau est en voie d’achèvement, la question qu’il se pose avant d’aller plus loin n’est pas : « que dois je  ajouter pour le compléter ? »   mais bien : «  que dois je enlever pour  le terminer ? ».
Son souhait serait,  à force de soustraire, de parvenir  à une forme d’abstraction.


Fanny OUDIN



Passionnée par les Arts Plastiques depuis son enfance, elle étudie les Arts Appliqués puis se spécialise en se formant à la Céramique d'Art à Paris.

Elle s'installe ensuite dans le Sud de la France où elle accompagne, en tant que céramiste, un groupe d'adultes en situation de handicap, et ce pendant dix ans.
En 2017 elle lance la création de son propre atelier de céramique et peinture dans la Manche.

Son sujet de prédilection en peinture est le portrait d'hommes et de femmes. A travers des techniques mixtes, elle cherche les jeux de lumières et de contrastes.



 

Du dimanche 9 juillet au vendredi 14 juillet 2017
3 artistes exposeront leurs oeuvres

Emilie DU GARREAU

PEINTURE et TEXTILE

 

D’abord il y a le cadrage, comme une fenêtre sur le monde, réussir à capter un instant, une attitude. Puis c’est le mélange des pigments, la texture de l’huile sur la toile, la légèreté de l’aquarelle qui glisse sur la feuille.
Enfin il y a la lumière, les contrastes, la juste vibration de deux couleurs juxtaposées.
Pour elle, peindre c’est s’isoler du monde pour essayer de mieux le comprendre :
c’est à la fois très instinctif et très réfléchi.
Elle aime les couleurs vives, ses enfants, marcher sur la grève, se baigner dans l’eau froide, les listes, les arbres, apprendre toujours et encore, les patchworks, l’odeur de la térébenthine, les épingles fines, le thé chaud et les gâteaux bien secs !


Camille TREHOUT

CERAMIQUE



Un voyage polaire comme métaphore du souvenir. Cette quête inlassable que porte l’homme envers ses racines, son ancrage au monde, la poursuit. La poétique des étendues glaciales ainsi que l’objet symbolique de l’iceberg se fondent et lui permettent d’évoquer
notre continent intérieur.
L’émergence, état conscient, visible et partageable, nous rattache à la terre ferme...
Mais la partie cachée, enfouie et inconsciente est bien celle qui porte notre vérité.

Elle se laisse happer par ces teintes bleutées, vives et transparentes qui définissent une limite à la surface de l’eau dont la transparence s’efface avec la profondeur.
L’étendue d’un paysage immense, d’une existence passée, se retrouve dans un objet «à portée de main», comme une photographie souvenir, une impression rêvée. Un fragment de détail suffit à retracer le songe d’un voyage...


Charlène GOGO

PEINTURE




Fixer sur une toile de lin la lumière, le vent, l'instant, la vie dans sa beauté familière et infinie. Tel est son travail de peintre.
Elle pratique une peinture de paysage enlevée, pleinement figurative, naturaliste, émotionnelle.

« Une œuvre d'art est un coin de la création vu à travers un tempérament » écrivait Emile Zola.

La tête emplie de peintures rupestres aussi bien que de tableaux de maîtres, elle se donne l'ambition intemporelle de transmettre ses émotions et son tempérament de peintre au spectateur.




 

Du dimanche 16 juillet au vendredi 21 juillet 2017
2 artistes exposeront leurs oeuvres


Henry GAUTIER

PEINTRE



Henry Gautier peint depuis son plus jeune âge : il nous propose maintenant des réponses aux nombreuses interrogations sur le mouvement, le rythme dont l’aboutissement ne peut être que l’abstraction : effusionnisme gestuel, affleurement du concret pour libérer l’imaginaire.

Sa créativité, depuis plus de 45 ans, a été récompensée par des premiers prix tant en Normandie-Bretagne qu’en région parisienne

 "Henry Gautier présente un informel généreux et dynamique, d’une parfaite composition, surprenant d’une assurance éclatante" André Ruellan, critique d’art (2013)



Erik SAIGNES

GRAVEUR



Graveur professionnel, Erik Saignes  se consacre aux différentes techniques : eau forte, vernis mou, pointe sèche, aquateinte.
Dans ses gravures, il débusque les relations subtiles entre le vent, les herbes, la lumière et les roches ; tranquillement, il installe le silence, déploie la lumière : Il fait sortir de l’ombre des bouquets généreux pour nous en faire respirer le parfum ; il interrompt le temps pour effacer discrètement ce qui est dérisoire.
Il est dans l'essentiel, renonce au superflu, laisse le blanc du papier dilater l'espace ; il ne garde que le signe dans une réduction intransigeante.

Nous nous promenons dans ses gravures comme dans un espace suspendu.

Erik Saignes expose régulièrement, participe à des biennales de gravure et à de nombreux salons des Métiers d’Art.




 

Du dimanche23 juillet au vendredi 29 juillet 2017
2 artistes exposeront leurs oeuvres


Dominique CHOUMILOFF

PEINTURES


 

Ses natures mortes ou ses paysages happent notre regard :
c’est une joyeuse explosion  de couleurs magistralement équilibrées, une composition puissante d’aplats, soulignée de lignes de force ; d
e ses intérieurs matissés de cubisme, émanent une chaleur, une certitude du vécu, un regard attentif au quotidien.Ses paysages sont des patchworks de champs, à la limite de l’abstraction ; tout au loin, des ébauches de ciel, des retours à quelques signes de réalités…mélés d’onirisme. 

Evasion assurée pour des voyages au plus près de chez soi.   

Dominique Choumiloff, ancienne élève des Beaux-Arts de Caen, expose depuis plus de 15 ans en France et à l’étranger (Allemagne, Turqui, Italie, Iran). Elle a été plusieurs fois primée, notamment en 2012 lors de la biennale de Tinchebray.



Jean Pol STERCQ

PHOTOGRAPHIES


VOYAGES IMMOBILES et INSTANTS JAZZ



« Parler de miroir à propos de Jean Pol Stercq sera peut-être moins banal si on ajoute que ce miroir ne saisit pas seulement l’espace et l’image, le lieu, le visage, mais le temps, l’instant qui est présent ici. L’esprit du sujet, l’esprit du photographe ? Liés ensemble comme deux souffles dans le vent.  

Les grands portraitistes sont ceux qui concilient la maîtrise personnelle et l’effacement devant la personne dont ils sont un moment les témoins » Claude-Henri Rocquet 

Après des études à l’école  de photographie de Bruxelles, Jean Pol Stercq devient photographe du journal « tintin » ; l’un de ses portraits de Hergé a été utilisé par Andy Warhol pour la réalisation de 4 acryliques. 

« Son art est celui d’un poète discret, ennemi de l’emphase, soucieux d’exprimer le plus possible de richesse humaine avec tact, réserve et fidélité »  Max Pol Fouchet


Dimanche 23 juillet à partir de 11 heures, vernissage en musique avec le trio
François LEMONNIER, trombone
Sangoma EVERETT, batterie
Harry SWIFT, contrebasse 

Ce trio, rencontre de personnalités musicales généreuses aux collaborations prestigieuses, propose un répertoire composé de standards et de compositions originales. Groove, swing, improvisations et surprises sont au rendez vous.




 
Du dimanche 30 juillet au vendredi 4 août 2017
2 artistes exposeront leurs oeuvres


Jean Claude QUINETTE

PEINTRE




« Lorsqu'il peint à l'huile, ses œuvres sont solides, charnelles tant en beaux paysages ruraux qu'en sereines marines, sans oublier d'étonnantes et brillantes natures mortes. Mais quand il peint à l'aquarelle, quelle sérénité fluide et poétique, avec l'impact du pittoresque et du charme d'un figuratif aéré, vif, fort agréablement agrémenté de multiples détails convaincants. Ses œuvres, bien que classiques, émettent une réelle personnalité où s'impose la science des plans successifs et de la composition des motifs avec la maîtrise de l'impression telle qu'on l'aime, au fil des saisons et des aléas du temps et de la lumière.
Jean-Claude QUINETTE demeure le peintre  des mers aux multiples reflets, aux ciels mystérieux ou captivants, aux sites magnifiés sans trahison. »André Ruellan, critique d’art.

Après avoir étudié à l’école des Beaux Arts de Caen , il s’est installé pendant 10 ans à Honfleur avant de se fixer dans sa ville natale, Villedieu lesPoêles, et d’y ouvrir son atelier.


Michel DAUGUET

SCULPTEUR




Né en 1953 près de la forêt domaniale de Fougères c'est tout naturellement qu’il s’est dirigé vers les métiers du bois, menuisier ébéniste puis ébéniste d'art, pour finir sculpteur. La concomitance de ses techniques et l'empathie sensorielle ("Einfühlung") des bois indigènes (chêne, buis, if, mélèze et tous les fruitiers)  et exotiques (acajou, amarante, ébène) l'ont amené à une vision du mouvement qui relève de la corrélation étroite du voir avec le toucher. 

 « Comme de longs échos qui de loin se confondent
    Dans une ténébreuse et profonde unité,
   Vaste comme la nuit et comme la clarté,
   Les formes, les couleurs, les sons se répondent. »

                                        Correspondances, Les Fleurs du Mal, Baudelaire



 

Du dimanche 6 au vendredi 11 août 2017
3 artistes exposeront leurs oeuvres


Richard LEMPEREUR

CALLIGRAPHE




Né en 1957, il rencontre pour la première fois la calligraphie à 20 ans aux arts décoratifs de Strasbourg dont il est ancien élève. Tout en pratiquant la calligraphie, il passe  une vingtaine d’années comme directeur artistique dans la communication, la presse & l’édition : typographie et calligraphie se mêlent pour des réalisations de logos, plaquettes brochures & journaux. 

En 1991, il reprend la calligraphie et passe 8 années à affiner son apprentissage auprès d’une quinzaine de calligraphes Français, américains, Belges et hollandais, ainsi qu’au Scriptorium de Toulouse chez Bernard Arin. en 1995, il quitte la publicité, la presse et l’édition pour finir son parcours de calligraphe latin. En 1997,  il passe et obtient son C.A.P.de gravure lapidaire à l’école départementale d’Architecture de Volvic auprès de François Thivolle.
Il s’installe en 1998 à Bécherel, 1ère cité du livre de France, 3 ème d’Europe. 

Depuis 1996, il expose régulièrement en France et à l’étranger : parmi ses expositions, citons sa participation, en 2006 à la Biennale d’art contemporain de Dubaï (où il obtient le premier prix des calligraphes occidentaux), avec Jigmé douche (calligraphe tibétain), et les calligraphes arabes M. Idali, A. Kiaie et S. Moussawy.  

En 2007, il a réalisé l’alphabet latin dans le cadre des 4 alphabets constitutifs de L’Europe avec F. Lalou  (alphabets hébreu & Grec) et A. Akar  (alphabet arabe) pour le barrage régulateur de la Baie du Mont Saint Michel ;  ces œuvres sont fondues dans le bronze de l’ouvrage au travers du Couesnon.



Astrid BERTIN et Marceau PRADINAS

ENLUMINEURE et CALLIGRAPHE




L’enluminure et la calligraphie : un lien entre le Moyen Age et le 21ème siècle » 

Inséparables dans la vie comme dans le travail,  passionnés par les manuscrits, l’enluminure et la calligraphie, ils ont été formés à l’Institut Supérieur Européen de l’Enluminure et du Manuscrit d’Angers par des Maîtres enlumineurs. 

Ils réalisent des enluminures au pinceau de toutes les périodes du Moyen Âge, d’inspiration occidentale comme orientale ainsi que des enluminures « modernes » pour lesquelles ils appliquent des techniques et des matériaux médiévaux à des motifs contemporains. 

Travaillant dans le respect du savoir-faire médiéval, ils préparent eux-mêmes leurs pigments. Touchant à tous les styles d’enluminure, ils travaillent également une grande palette de calligraphies médiévales et modernes qu’ils réalisent à la plume d’oie, plume métallique, pinceaux ou encore à la plume pliée.






Du dimanche 13 au vendredi 18 août 2017


Nicolas PONCEY

PEINTURES



Des années de travail (dessins, peintures, gravures) où il est influencé par de nombreuses œuvres contemporaines et plus anciennes. Puis, un jour de novembre 2002, les traits, bien éloignés de ses anciens travaux, apparaissent et lui imposent leur présence… Un rythme tout à coup apparaît. L’espace de la toile devient un champ ondulatoire : il redécouvre alors par l’expérience l’All-over (Pollock, de Kooning, Mitchell). La répétition lui ouvre l’accès au travail de Viallat mais aussi de Pierrette Bloch. Ce nouvel espace respire ; la respiration est liée au moment présent. Chacun de ses coups de pinceau ou de crayon deviennent comme les marqueurs d’un "ici et maintenant". Les traits arrivent alors, prêts à remplir leur rôle : ils se tracent sur des supports variés. Le motif évolue par l’assemblage de blocs de 7 traits. Ces blocs dessinent des lignes droites ou sinueuses, régulières ou pas. 
A la base de cette diversité, évidente parfois ou à peine perceptible, un seul et unique trait ; toujours le même malgré les différences. Trait immuable dans une éternité de temps, un espace infini.

Né à Caen, après des apprentissages en ébénisterie, peinture et gravure, il expose depuis 1990. Il dirige des activités pédagogiques avec des enfants depuis le début des années 2000.

Dimanche 13 août,à partir de 18h , Jean-Noël BENOIT lira ses poêmes

Ancien cadre de l'Education Nationale, ayant exercé quelque temps à l'étranger, dont l'Union Soviétique, Jean-Noël BENOIT vit actuellement dans le Cotentin. Il a publié, aux Editions Publibook, Les 66 figures de la citoyenneté ordinaire, série de réflexions sur des aspects de la société contemporaine et aux Editions de Paris Max Chaleil, La faucille et la vodka, relation de ses trois années de séjour en URSS. Il est par ailleurs l'auteur de poèmes, Les Aimants, et participe à des Salons à Paris et en province.


Vendredi 18 août, à partir de 18h, Maël ETTORI, guitare et clavier, proposera un moment musical
 

         Guitariste en région parisienne, Maël Ettori a participé à de nombreuses expériences : accompagnement de chanteurs (dont Michel Delpech), séances de studio, tournées etc. ; après six années en Inde où il s’enrichit de nouvelles expériences, il forme un groupe qui interprète ses compositions et enregistre le CD « Higher Life », chez Muséa Recods.
Installé en Bretagne depuis plusieurs années, il a sorti un second disque  « Une Vie Nouvelle ».

         Sa musique, qu’il interprète à la guitare et au clavier, est à la fois profonde et dynamique. Elle emprunte au classique le charme des mélodies et au jazz le goût de l’improvisation.
         Quelques titres évocateurs : Le joueur de flûte, Offrande, Invocation, Espoir…



 
Du dimanche 20 au dimanche 27 août 2017
3 artistes exposeront leurs oeuvres

Marie Claire CALMUS

PEINTURE



« C'est sans doute le fait d'habiter à la campagne dans les années 70 (la vallée de l'Epte) peuplée des souvenirs des impressionnistes qui m'ont poussée à prendre pinceaux et tubes pour m'installer en plein air et oser ces premiers gestes balbutiants d'interprétation de la nature et des architectures. Puis les portraits sont venus avec le sentiment d'une témérité exaltante…J'ai exposé assez vite, reçu quelques prix et ai continué, l'acrylique relayant la gouache ».

 De formation littéraire et auteure de plusieurs essais, romans, recueils de poèmes  et  de nouvelles, Marie-Claire Calmus est venue à la peinture lors de son séjour en Normandie dans les  années 70 et 80, au voisinage de Giverny et de la maison de Monet.

 Le style de ses œuvres s'apparente dès le début au figuratif expressionniste. 

Les premières expositions rencontrant un réel succès, elle poursuivra ce travail sans discontinuer. 

Habitant Paris depuis 1984, elle y a fait de nombreuses expositions. Parmi  les plus récentes, en 2012 à la Mairie de Saint-Mandé (94), en 2014 à la galerie  Monod (15 e) et au café-galerie Tea Melodie  (12e). En 2015 à la librairie-galerie La Lucarne (19e). En 2016 elle présente un ensemble de portraits de groupes au Lieu-Dit (20e). Durant cette période, elle réalise plusieurs expositions en province, notamment dans le bassin d’Arcachon.



Romain LEVAVASSEUR

 
PEINTURE

« Ni complètement figurative, ni vraiment abstraite, 
ma peinture suggère sans doute le réel. 
L’inspiration est souvent puisée dans l’intemporalité 
  de paysages, d’instants figés, de moments passés
  qui n’ont peut-être jamais existé ou seulement dans mon esprit.  Puisqu’il y a de ma réalité dans chacune de mes œuvres,  chacun y trouvera j’espère un peu de la sienne. » 

Graphiste à Vannes, Romain Levavasseur expose ses œuvres depuis une quinzaine d’années ; il a reçu plusieurs distinctions et prix dont en 2006, la Médaille d’Or catégorie « papier »  à la biennale internationale de Tinchebray et en 2008, le prix « jeune talent » au salon des peintres du bocage de Flers (61).



Jean Pierre PICHEREAU

SCULPTURE

 

« La peinture et la sculpture sont pour moi comme le souffle, une autre forme de parole. A travers mes œuvres, je cherche à partager mon étonnement de l’existence et de la beauté de notre univers. Très inspiré par l’art de la nature, mon rôle consisterait à finaliser des ébauches trouvées (cailloux, bois flottés ou grignotés, matériaux divers) en adaptant les savoir-faire (bronze, céramique …) pour créer des personnages vivants, immobiles et silencieux, d’une grande présence. La matière, la forme ou la méthode me proposent d’explorer toutes sortes de domaines d’expression au fil de l’intuition, au gré de l’imagination, en toute liberté »

 

Jean-Pierre Pichereau expose ses œuvres dans des expositions individuelles, collectives ou dans des salons de métiers d’art depuis les années 2000.






Afin de clôturer la saison par un moment de convivialité, 
un repas partagé  ouvert aux visiteurs de l'exposition sera organisé
le dimanche 27 août à 13h

 


 

 









 



 



 

 

 




 

 

 

 






PROCHAINEMENT à l’espace auriac

été 2018






 
 
Du dimanche 12 août au vendredi 17 août 2018
exposition

Jean-Michel Bliard
, sculpteur-designer

Marie-Céline Nevoux,photographe
&
Sacha Valognes,photographies



V
ernissage en musique le dimanche 12 août
à partir de 11h
avec Hamza et ses musiciens