Eté 2013

Nos vernissages

Vernissage en musique ouvert à tous, les dimanches à partir de 11h du 7 juillet au 18 août. Espace Jacques Auriac à Saint Jean le Thomas.

Visite de l'exposition de 10h30 à 12h30 et de 15h à 19h. Entrée libre.
A l'exception de la dernière, nos expositions d'été ouvriront leurs portes chaque semaine du samedi après midi au vendredi suivant à midi.
 


Notre programme
  • 6 au 12 juillet : Bertrand Patard (peintures, sculptures)
  • 13 au 19 juillet :  Jean Loup Eve (aquarelles) et Christopher Tordai (photographies)
  • 20 au 26 juillet : Olivier Lecourtois (peintures, sculptures), Jean Pierre Miconnet (peintures), Olive (sculptures), Dauguet (sculptures)
  • 27 juillet au 2 août : José Antonio Munoz (peintures)
  • 3 au 9 août : Jean François Taburet (peintures), Maxime Plancque (sculptures)
  • 10 au 16 août : Marie Guilleman (peintures), Marie (sculptures)
  • 17 au 25 août : Bernard Orange (peintures), Colette Barré (sculptures)
 


Du 6 au 12 Juillet : Bertrand Patard - Peintures - Sculptures

Ouvre cette année la saison estivale de Saint-Jean-des-Arts à l'Espace Jacques Auriac de Saint-Jean-Le-Thomas.

Né en 1943 à la Croix-Avranchin dans la baie du Mont Saint-Michel, il fait ses études à Avranches puis Paris et entre dans le monde industriel où il travaille pour le spatial, la micro-électronique, le nucléaire, la décoration d'intérieur, la distribution automatique.

Grâce à sa maîtrise de la transformation des aciers, sa créativité s'exprime en réalisant des sculptures conceptuelles en inox.


Après avoir obtenu en 1998 le Grand Prix de Sculpteur du festival d'Art Plastique de Fougères, il expose au Grand Palais, au forum des Halles, à la Galerie Lavignes-Bastille à Paris, puis à Munich, Genève, Bruxelles …

Avec des sources d'inspiration diverses et multiples, il cultive les paradoxes de notre siècle avec humour.

Pertinent, déconcertant, original, il nous présente son œuvre rigoureuse et poétique dans laquelle la matière, fruit de son travail de l'Homme, joue avec l'Éternel, le vent et la lumière.

Bertrand Patard - A Vous La Parole


Bertrand Patard et Mac



Du 13 au 19 Juillet : Jean-Loup Eve - Le peintre architecte

Diplômé des Beaux-Arts de Paris, Jean-Loup EVE crée son agence d'architecture en Normandie.

Il est aquarelliste et se consacre parallèlement à sa passion de la peinture.

Il excelle dans l'art de la composition et des rythmes, étant aussi à l'aise pour révéler un détail d'architecture ou les lignes d'un bateau que pour évoquer les transparences de l'estran et les lumières d'un ciel de traîne.


Il expose régulièrement à la galerie des Sablons à Saint-Malo et dans divers salons.

Il a illustré plusieurs ouvrages de peinture sur le littoral Normand : l'archipel de Chausey, le Mont Saint-Michel, les îles Anglo-Normandes et la Hague dans le Cotentin.

Il a également réalisé deux carnets de voyage sur la Corse et Marrakech, publiés aux éditions Gallimard et participé deux fois à la Biennale du Carnet de Voyage de Clermont-Ferrand.

Au retour de ses voyages, il a pour habitude de traduire ses souvenirs en images, ainsi a-t-il peint une série d'aquarelles de New York, du sud de l'Angleterre, du Haut-Atlas au Maroc, de l'Ecosse, du Vietnam et du Cambodge.

Jean-Loup Eve et Caillou du milieu



Du 13 au 19 Juillet : Christopher Tordai - Photographie

Christopher Tordai, journaliste et photographe indépendant, passe la plus grande partie de son temps au Moyen-Orient, dont il est un spécialiste reconnu. Il vit actuellement à Jérusalem, où il est observateur pour l'Organisation des Nations-Unies. Il collabore à plusieurs revues internationales et a publié de nombreux livres de photos, consacrés notamment à la Palestine et aux pays de l'ex-Union Soviétique.

Entre ses voyages, il revient régulièrement à Chausey, qu'il photographie inlassablement avec passion depuis son plus jeune âge.

Il est l'auteur du premier livre de photos consacré à l'archipel, paru en 1995 aux Éditions Formats.




Du 20 au 26 Juillet : Olivier Lecourtois - Peintures - Sculptures

Olivier Lecourtois, plasticien, nous « parle de l'humain » en utilisant, depuis plus de vingt ans, plusieurs médiums d'expression : peinture et sculpture, mais aussi des installations et des pièces «performatives» réalisées en public lors de symposium ou résidences d'artiste.


Autodidacte, l'artiste, âgé d'une cinquantaine d'années, cultive l'éclectisme, …d'où une diversité de thèmes, de matériaux, de styles et d'approches créatives totalement différentes…qui peuvent aller par exemple d'une
touche néo-impressionniste jusqu'à une ligne claire inspirée de la B.D. ou encore d'un travail de bronze classique en regards de pièces conçues à base de récupérations ou de "gravelages"…

Provoquer l'émotion …par la force qui doit se dégager d'une pièce ...et pas simplement séduire par une belle esthétique… tel est un de ses credos … !

«Suggérer ...une histoire, rappeler un souvenir, s'inscrire dans le présent du spectateur… » sont pour lui des points de repère. Ne rien imposer mais laisser l'imaginaire du visiteur continuer le tableau ou achever la sculpture…ne rien fermer !

Dans la série « Hommes » il s'agit de représenter l'être humain, solitaire ou en groupe, en utilisant une silhouette symbolique répétée en un signe d'écriture.

Cette "marque"peinte, isolée, ou répétée constituant alors des groupes ou des foules.

Elles sont réalisées dans le cadre de performances picturales pour ce qui est des grandes, dans l'intimité de l'atelier pour les petits formats...

Olivier Lecourtois travaille désormais ce même thème dans ses sculptures, réalisées en bronze… homme, femme, groupes…il nous en présente ici quelques unes dont la série des «Arbres»…

Et si l'artiste vit en bord de mer ce n'est pas par hasard, c'est une nécessité quasi vitale que cette proximité !....elle s'exprime actuellement eu travers de la série des « Lumières d'en baie » : une tentative de faire partager l'émotion qui saisit tout à chacun face à l'immensité d'un littoral chargé d'histoire. Plus précisément, de l'évoquer dans le rapport entre la lumière naturelle et l'estran…lieu de frontière et de partage entre ciel, terre et mer, lieu indécis où la mer revient, quotidiennement, de façon différente et imprécise, au gré du bon vouloir des vents, courants et marées… !

Olivier Lecourtois - L'Arbre Aux Oiseaux

Olivier Lecourtois



Du 20 au 26 Juillet : Jean-PIerre Miconnet - Peintures

Né en 1948 en Côte d'Or, il fait des études de peintre décorateur qui l'amènent à travailler d'abord à la réalisation de panneaux de façades de cinéma puis de décors en tous genres.

Dès 1968, il crée l'événement et expose pour la première fois sous le pseudonyme de jipay.

Puis il expose dans différentes galeries et centres culturels, notamment en Normandie où il obtient de nombreux prix : Argentan, Ernée, Portbail, Agon, Coutainville…

Il se spécialise dans les fresques et les trompe-l'œil.


Depuis 1983, il est artiste indépendant.

Il a réalisé entre autres, les décors de la mise en scène de Jésus était son nom de Robert Hossein au Palais des Sports de Paris en 1988, ceux de Roméo et Juliette au Palais des Congrès en 2001, ceux du Salon du Café au Carrousel du Louvre en 2004, ceux du Musée Christian Dior de Granville en 2006 et enfin ceux du Symposium de Saint-Lô en 2012.

Jean-Pierre Miconnet - Sans Titre



Du 20 au 26 Juillet : Philippe Olive - Sculptures

Philippe Olive est un artiste sculpteur-plasticien. Il vit et travaille près de Caen dans le Calvados.
C'est dans cette campagne française qu'il crée ses sculptures.

Dès les années 90, il s'affirme dans cette voie, tant dans les marbres et les granits, que dans ses réalisations en bronze.
Il participe à de nombreuses expositions personnelles, travaille avec des galeries, participe à des symposiums de sculpture.

Les salons internationaux lui sont ouverts et lui décernent régulièrement prix et récompenses.
Invité d'honneur, dans plusieurs salons, cet artiste bénéficie d'une renommée grandissante. Il est présent dans diverses collections en France et à l'étranger.
Une démarche instinctive, où la quête perpétuelle de Philippe Olive se concrétise autour de courbes féminines.

L'œuvre devient mouvement et affronte la matière, une recherche de l'harmonie s'instaure. Allant au-delà du figuratif pour mieux laisser s'exprimer la légèreté, la sensualité féminine. Sculptures vivantes, elles évoluent, révèlent leurs diverses facettes au gré du regard. Philippe met à profit les courbes tendues pour dynamiser le mouvement et propulser les formes dans l'espace.

Il offre une dynamique transformant l'irréel en existentiel, la perception en réalité. L'œuvre achevée possède cette harmonie universelle, libérant une vibration révélatrice de symboles et de messages philosophiques d'amour et de liberté.




Du 20 au 26 Juillet : Michel Dauguet - Sculptures

Apprenti menuisier ébéniste, il s'oriente très tôt vers la sculpture ornementale. Les styles d'époque, les styles régionaux et la statuaire religieuse le passionnent particulièrement.

En 1982, il est artisan ébéniste et se spécialise en restauration de meubles Boulle.

Grâce à l'influence de Constantin Brancusi, il travaille des bois aux essences rares, des bois durs, aux veinages et aux couleurs chaleureuses : acajou, amarante, amourette, buis, ébène, fruitiers, if, palissandre de Madagascar, bois de serpents…

Il s'éloigne peu à peu du figuratif pour créer des formes de plus en plus allégées, évidées, pour atteindre l'essentiel dans le plus absolu respect de la texture et de la valeur du bois.




Du 27 Juillet au 2 Août : José-Antonio Munoz

Accueilli par l'association Saint-Jean-des-Arts à l'Espace Auriac de Saint-Jean-le-Thomas, cet artiste d'origine andalouse va nous surprendre et nous séduire.
Né en 1966 en Espagne près de Grenade, autodidacte, José Antonio Munoz est un peintre « habité ».
Humilité, solitude, silence, émotion, humour, vibrations, métaphores, symbolisme, amour de la vie, Munoz rayonne de toute cette richesse intérieure.
Quand on se promène au milieu de son œuvre singulière, c'est d'abord la surprise qui domine, puis viennent la séduction et l'adhésion tant il nous fait accéder à son intimité simple et tranquille.


La critique espagnole le présente ainsi :
« Sa peinture n'est pas classique contrairement à ce qu'on pourrait penser, ni déformée pour apparaître avant-gardiste. Non, elle est la création magique qui découle d'un regard amoureux. »
Sa peinture séduit l'intellect et libère les émotions, les rêves. Elle établit un lien affectueux entre le peintre et le visiteur.

José-Antonio Munoz - Les Coings



Du 3 au 9 Août : Jean-François Taburet - Peintures


Espace et lumière
Jean-François Taburet nous parle ainsi de son art :
« Ne pas arrêter le regard par des frontières de lignes, de formes ou de couleurs.
Permettre les vagabondages, offrir des itinéraires différents suivant les jours et les humeurs.
Ne pas donner à voir, ne pas imposer mais suggérer.
Faire surgir des traces, des formes (humaines peut –être), des réminiscences, des histoires à chacun personnelles et multiples.
Eviter l'anecdote, la description, le commentaire.
Rechercher l'intemporel.
Résister au désordre, au chaos.
Installer le silence. »

Jean-François Taburet - Tableau vu à l'exposition de Saint Jean des Arts



Du 3 au 9 Août : Maxime Plancque - Sculptures

Maxime Plancque est ferronnier d'art, son travail touche aux quatre éléments : la matière, le feu, l'air et l'eau. Les personnages qu'il réalise sont vivants, ils nous représentent dans nos relations fraternelles, familiales ,amoureuses...Ils se cherchent, se rapprochent, chuchotent, s'enlacent,... fusionnent ou s'éloignent au gré de notre imagination et de nos humeurs...




Du 10 au 16 Août : Anne-Marie Guilleman - Peintures

Née en Normandie en 1969, elle étudie le dessin dès l'âge de huit ans, puis la peinture dans l'atelier du peintre Michel Leclerc. Diplômée de l'Ecole Supérieure des Arts Appliqués (Estienne & Duperré) puis de la Fondation Européenne des Métiers de l'Image et du Son, elle exerce durant dix ans le métier d'assistant décorateur au sein de la production cinématographique, auprès de metteurs en scène tels que Claude Berri, Alain Corneau, Luc Besson…

En 2003 changement de cap : elle quitte sa vie d'intermittente du spectacle, s'éloigne de Paris et se remet à la peinture au gré de ses errances maritimes.

En 2005 elle s'initie à la navigation au sein de l'équipage du Dehel, cotre de 1931 classé monument historique.

Mars 2006, cabotage norvégien à bord d'un cargo mixte de Bergen jusqu'à Kirkenes, ville-frontière russe. Cette plongée dans un milieu maritime préservé, associée au froid, aux nuits polaires et au partage du quotidien de l'équipage et des hommes qui travaillent à quai va lui inspirer une longue série de toiles sur les lumières du port.

Nouvelle navigation en hiver 2012 afin d'approfondir ses études d'ambiances portuaires.

Mars 2008, c'est au Vietnam, de Ho Chi Minh Ville à Hanoï qu'elle appréhende ce pays au jour le jour, durant cinq semaines le long du Mékong et de la mer de Chine.

De 2008 à 2010, elle multiplie les embarquements dans la Marine Nationale des ports de Brest et de Toulon.


Ces expériences lui permet d'appréhender et de rendre compte de l'activité des bâtiments et des hommes en mer ou à quai. Elles sont une grande source d'inspirations, d'échanges, de connaissances et de rencontres humaines aussi enrichissantes que variées. Témoin privilégiée, elle met au service de la mer et des marins ses compétences, et partage avec eux une autre vision de leur quotidien et de leur environnement.

Elle reçoit la médaille d'Argent au 40ème Salon de la Marine à Paris.

Elle vous invite à découvrir des escales nocturnes dans les ports de Norvège ou la ville de Saint-Pétersbourg. Plus lumineux, le récit d'une navigation à bord d'un pétrolier ravitailleur vous mènera des côtes africaines vers l'Orient, via le canal de Suez. Enfin, et plus proche de nous, un travail de recherche dévoilera l'estran et ses laisses de mer.

Anne-Marie Guilleman - Les Lumières du Port



Du 10 au 16 Août : Laurent Marie - Sculptures


Laurent Marie se présente ainsi :
« Epoque de surproduction, culture du consommable, le monde moderne est générateur de déchets.
Utiliser les métaux de récupération dans mon expression artistique est inévitablement lié à une philosophie écologique de ma pratique.
Issus de l'agriculture, de l'automobile ou de l'industrie, cassés, rouillés, tordus, usés, les déchets ont un passé, un message.
Lorsque je les recherche, ils m'intriguent, m'interrogent et leurs formes aussi variées que surprenantes me suggèrent personnages ou animaux. Assemblés par soudure, ces métaux d'abord condamnés commencent ainsi une nouvelle vie et le défi du recyclage est alors relevé.
D'un style souvent figuratif, parfois plus abstrait, de taille et de thème
très variables, chaque pièce est originale et unique. »

LAURENT Marie - Sans Titre



Du 17 au 25 Août : Bernard Orange - Peintures

Né en 1942 à Cherbourg, il expose depuis 33 ans.

Du noir et blanc sur papier aux toiles acryliques et encres, il manie avec génie le mystère de la multiplication des points, engendrant des abstractions figuratives étrangement bizarres.
Peintre et dessinateur des plus talentueux, Bernard Orange excelle dans la technique du pointillisme.


André Ruellan, critique d'art, dit de lui :
«Il anime de lumière et de dimensions inédites, des motifs souvent marqués d'un surréalisme minutieux, aux subtilités pleines d'étrangeté et d'humour… Il ne cesse d'étonner et de séduire. Sa poésie incisive du réel se métamorphose en songes étranges, en rêves magiques peuplés de personnages qui bouleversent notre pensée cartésienne et agissent avec belle humeur sur l'inconscient de chacun tant leur émergence de la composition retient et captive l'attention et la réflexion.»

Bernard Orange - Sans Titre



Du 17 au 25 Août : Colette Barré - Sculptures

Elle exerce la profession de dentiste à Caen pendant de nombreuses années.

Elle a toujours peint depuis l'enfance mais ne découvre la sculpture qu'à 58 ans en 1998.

Rapidement diplômée des Beaux-Arts de Caen, elle travaille avec de nombreux sculpteurs : Elisabeth Mies-Wallet, Philippe Olive, Pépito et enfin Carina Tornatoris.

Faisant de l'humanitaire en Mauritanie et au Laos depuis des années, son travail de la terre, du plâtre, de la cire et du bronze en est fortement inspiré. Toutes ses sculptures reflètent une grande sensibilité en particulier ses bronzes d'enfants africains qui expriment tous une forte présence et une immense puissance de vie.

A ne pas manquer !

PROCHAINEMENT à l’espace auriac

été 2018






 
 
Du dimanche 12 août au vendredi 17 août 2018
exposition

Jean-Michel Bliard
, sculpteur-designer

Marie-Céline Nevoux,photographe
&
Sacha Valognes,photographies



V
ernissage en musique le dimanche 12 août
à partir de 11h
avec Hamza et ses musiciens