Juillet 2014

Programme Juillet 2014

Vernissage en musique ouvert à tous, chaque dimanche à partir de 11h du 6 juillet au 24 août. Espace Jacques Auriac à Saint Jean le Thomas.

Visite de l'exposition de 10h30 à 12h30 et de 15h à 19h. Entrée libre.
A l'exception de l'expo. du 15 août et de la dernière, nos expositions d'été ouvriront leurs portes chaque semaine du samedi après midi au vendredi suivant à midi.

Les artistes
  • Du 5 au 11juillet : Michelle Miriel - Edith Servain - Jean-René Gauchet
  • Du 12 au 18 juillet : Julia Levitina - Daniel Jan
  • Du 19 au 25 juillet : Jacques Anger - Nicolas Evariste - Pascal Lecoeur - Philippe Delval
  • Du 26 juillet au 1 août : Pascal Langevin - Isabelle Milleret



Du 5 au 11juillet : Michelle Miriel, collages - Edith Servain, collages - Jean-René Gauchet, sculptures

Michelle MIRIEL



Diplômée d'Océanographie.
Carrière de Professeur de Biologie.
Depuis sa retraite en 1994 à l'âge de 50 ans, consacre une partie de son temps libre à la création artistique.
Nombreuses expositions personnelles ou en groupe, dont Le Grand Palais en 2006.
Nombreux prix obtenus lors de ces expositions. Le 1er en 1996 (Lauréate nationale du Prix CAMIF)
Le dernier en 2008 au " Carrefour des Arts " à la Chapelle Urée.

A une préférence pour le mélange des techniques. " Assembler, désassembler formes, couleurs, graphismes...Déchirer, griffer, fragments de papier, d'affiches, de pastel...Restes d'écriture.

Exploiter le hasard. Reconstruire selon des lignes et des harmonies strictes, jusqu'à l'équilibre. Il faut approcher, ressentir puis exécuter, tout en interrogeant l'œuvre sur toutes ses faces.

Inventer pour être surprise, pour renouveler l'énergie, pour rendre concrètes les images virtuelles.

" L'Art, une liberté incontrôlée "
" Créer, pour vivre à la pointe d'une émotion "
B. Doucet, poète et écrivain.



Michelle Miriel - Passages


L'artiste a approfondi dernièrement le collage.
Michelle Miriel exploite le hasard, triture son imaginaire, rassemble et désassemble les couleurs et les formes, les mots et les gestes, la création et la récupération. A son œil averti, une œuvre encore fragile apparaît. Œuvre de fiction foncièrement abstraite, œuvre mixte, fruit de plusieurs composants, œuvre unique à la reproduction impossible ".
Emmanuelle POLLE, journaliste France Culture

"Chaque travail, sur toile ou sur papier, est une aventure. Je sais ce que je cherche mais je ne sais pas ce que je vais trouver. A moi d'utiliser au mieux ce qui arrive."
Michelle.Miriel

http://art-michelle-miriel.skyrock.com/



Edith SERVAIN


Edith LEHERPEUR-SERVAIN, originaire d'Hambye.

C.V. ARTISTIQUE :
« Quand.... ?....... Où.......?...... Et, Comment... ? »
C'est en octobre 2004, que tout commença pour moi !...
Invitée à la prise de cours d'initiation au dessin, aux ateliers «Arts Plumes » de Saint-Lô, c'est à ce moment là, que j'ai découvert « l'art pictural » et ses différents modes d'expression. Et, là un nouvel art nait en moi.
C'est un art dans lequel j'y ai trouvé beaucoup d'inspiration par la diversité des techniques et l'infinie palette de couleurs qui m'ont données une ouverture sur la création d'œuvres personnelles et qui, progressivement m'ont conduites vers l'abstraction. En effet, l'abstraction satisfait pleinement mon besoin de spontanéité et de liberté. Mes toiles naissent d'une envie de couleurs tout à fait subjective, à laquelle se substitue l'application de matière qui apporte relief et mouvement et où le geste n'est qu'instinct et pulsion.
Un parcours personnel inattendu, où j'intègre le monde artistique très rapidement, après être conviée à réaliser ma première exposition personnelle en décembre 2006.
Une nouvelle ouverture vers le monde extérieur qui m'a permise de me confronter aux critiques des uns et des autres et de prendre confiance en moi, ce qui m'a donné un nouvel élan pour persévérer dans une création évolutive et personnalisée.



Edith Servain Sans Titre


EXPOSITIONS PERSONNELLES :
12/2006 : Hôpital de Saint-Lô
03/2007 : Société générale de Saint-Lô
09/2007 : Crédit agricole de Coutances
10/2008 : Centre social « M.MERSIER » de Saint Lô
03/2011 : Mairie d'Hambye
10/2012 : Syndicat d'initiative de Cerisy la Salle
Ensuite, je participe à diverses expositions collectives où il m'a été décerné quelques prix pour mes oeuvres exposées.

EXPOSITIONS COLLECTIVES :
Château Montgomery à DUCEY : en 2008 1er prix « coup de pouce » pour 2 oeuvres abstraites
SENEQU'ART à Gouville/Mer : en 2008 1er prix acrylique pour 2 oeuvres abstraites
SENEQU'ART à Gouville/Mer : en 2011 prix du salon pour 3 oeuvres abstraites
COULEUR DE BRETAGNE : participation à divers concours et prix décernés.
SALON DE PONTFARCY : en octobre 2013

« L'imagination est plus importante que la raison ».
Albert EINSTEIN

Contact : Edith LEHERPEUR-SERVAIN
138 Rue des rouges gorges
50000 SAINT LO


Jean-René GAUCHET, Sculptures

Né en 1944 dans la Manche, J-R Gauchet aime très tôt imaginer et créer des objets.
Après voir obtenu une maîtrise de philosophie à l'Université de Caen, il devient fonctionnaire de l'Education nationale, et consacre ses loisirs à la sculpture. Sa préférence va au travail du métal ; sa démarche consiste à détourner la finalité de l'objet , à récupérer les matières abandonnées pour leur donner une nouvelle vie à travers la création artistique.



Expositions :
2002 : salon Récupart de Montlouis (37)
2002 : salon sur la récupération des déchets dans l'art , Orléans
2003 : club artistique de l'ouest à Villaines-la-Juhel (53), prix d'Excellence
2003 : exposition à l'office du tourisme de Villaines-la-Juhel (53)
2004 -2005 et 2006, participation à l'opération « récupération artistique » Emmaüs Laval
2004 : exposition à l'office du tourisme de La Haye-Pesnel
2010 : participation à l'inauguration de la Résidence « L'arc en Sée » du Centre hospitalier d'Avranches



Jean-René Gauchet - Sans Titre


Matériel utilisé : le métal
« A partir d'une forme préexistante, j'envisage un animal ou un personnage auquel me fait penser mon point de départ . J'ai beaucoup travaillé sur des métaux d'origine agricole, comme par exemple des morceaux de charrue, mais ce sont le plus souvent des outils que je détourne de leur usage premier pour leur donner une nouvelle vie. »

Procédé utilisé :
« Le procédé le plus fréquemment utilisé est la soudure à l'arc, mais il m'arrive également de forger si le matériau nécessite une transformation pour s'intégrer dans mon projet. »

« Je considère que j'ai atteint mon but lorsque le spectateur de mon œuvre identifie d'emblée l'animal, le personnage ou la scène créés, même si après examen il en reconnaît les pièces constitutives. »




Du 12 au 18 juillet : Julia Levitina, sculpteur présenté par Daniel Jan affichiste et peintre

Julia LEVITINA



Julia LEVITINA - Mnémosyne ( Les Voiles De La Mémoire ), Bronze, 44 X 20 X 17,5cm

Julia Lévitina est née à Odessa, en Ukraine. Elle sculpte des personnages et des animaux en terre cuite et en bronze. Elle réalise elle-même toutes ses sculptures en bronze du modèle jusqu'à la fonte et la patine. Sa maîtrise des matériaux lui permet d'exploiter les nuances de chaque processus pour obtenir le résultat maximum en final. -Ses œuvres ont été exposées aux Etats Unis, en Belgique, en Ukraine et en France.
L'œuvre de Julia Lévitina a reçu divers prix et distinctions en modelage d'après modèle vivant, en sculpture animalière aussi que pour sa contribution à l'élévation de l'esprit humain par ses sculptures.
Elle a été reconnue pour une collection particulière de ses œuvres par la Société Nationale des Sculpteurs aux Etats Unis. Elle est adhérente de la Fondation Taylor à Paris et de l'association des artistes animaliers, ArAnima, en France.
Les sculptures en bronze de Julia Lévitina se trouvent dans les nombreuses collections publiques et privées aux Etats Unis et en Europe.


Julia Levitina Caryatide, Bronze, 22 X 9 X 5


La sculpture se vit du début à la fin comme une révélation. Cette révélation est un moment d'intense réflexion durant laquelle la beauté du réel se présente à l'imagination. C'est cette beauté, créée par nos corps et nos âmes, que j'espère communiquer à travers mes sculptures. J'essaie de capter ces instants de la vie qui sont à la fois éphémères et transcendants, qui paraissent insignifiants mais qui s'avèrent en fait avoir une portée universelle. Sculpteur comme spectateur, nous devons accepter ces révélations, afin de parvenir à une expérience humaine plus riche, plus profonde. Après tout "l'art ne va que dans un sens : d'un être humain vers un autre être humain"?
Stanislaw Jerzy Lec.

Voir le CV de Julia LEVITINA
http://julialevitina.com/


Daniel JAN 



Interview de Daniel Jan, affichiste




Daniel JAN : La Passoire De Ma Mère




Du 19 au 25 juillet : Jacques Anger - Nicolas Evariste - Pascal Lecoeur - Philippe Delval, photographes - Daniel Masquelier, sculpteur

Jacques ANGER



Le virus photographique m'a contaminé il y a un peu plus de quarante ans. Comme beaucoup, je suis passé de la pellicule et du révélateur au capteur et à l'impression numérique.


Ca n'a pas changé fondamentalement les choses : comme pour tout artiste, le but du photographe est d'émouvoir. La réalité, le monde qui nous entoure est anarchique : cacophonie de formes, de lumières, de couleurs, cacophonie du vivant. Il me semble que notre rôle est de montrer qu'il y a dans ce grand « melting-pot », des moments de grâce où les choses s'organisent, se composent, s'éclairent, s'harmonisent .C'est là qu'interviennent sensibilité et émotion artistiques. C'est là qu'est le travail du photographe. Il doit le montrer.

Evidemment sa vision est personnelle. Elle est le fruit de son passé et de sa culture, mais elle nous en fait voir plus que la réalité brute. Et le spectateur, s'il est réceptif, y trouvera son compte.

Pour mal faire, ces moments sont parfois fugaces ou difficiles à capter. Mais non, ce n'est pas pour mal faire, c'est pour les rendre plus précieux encore…

Jacques Anger

http://www.jacques-anger.fr/



Jacques Anger - Vague



Concert de musique baroque, en nocturne, avec le Trio ASTRIA , 1 Hautbois, 1 Hautbois d'amour, 1 Cor Anglais.

Mercredi 23 juillet à 20h30, espace Auriac.
Ce trio est composé de musiciens de l'orchestre philharmonique des Flandres à Anvers qui nous font le plaisir de répondre à l'invitation de Jacques Anger et de venir nous donner ce concert pendant l'exposition des photographes.
Un grand MERCI à Jacques Anger et aux trois musiciens : Dimitri Mestdag, Eric Speller et Yf Bourry !!

http://www.astria-trio.com




Nicolas EVARISTE

Nicolas EVARISTE, photographe de 28 ans originaire de la région de Granville, dans la Manche.
J'ai fait mes premiers pas dans la photographie en 2006. Depuis mes débuts, je privilégie le noir et blanc ainsi que le format carré et je favorise la recherche de l'esthétisme et du minimalisme.
La photographie est pour moi un moyen d'expression et d'évasion. A travers mes images, je ne cherche pas forcément à montrer les choses telles qu'elles sont, mais à partager une vision personnelle et artistique de ce qui nous entoure.
Le thème de la nature est récurrent dans la plupart de mes séries, mais j'aime explorer de nouveaux horizons. Des photos très variées se côtoient dans ma galerie.
Depuis 2008, j'ai participé à plus d'une vingtaine d'expositions et j'ai obtenu de nombreuses publications dans la presse et les magazines spécialisés ainsi que sur internet.



Quelques évènements importants :

2013
- Ouverture de ma galerie à Montmartin-sur-mer dans la Manche (50).
- Collaboration avec les galeries Yellow Korner.
- 2e place du concours Digi Photo / Sigma avec ma photo «Ombres et Lumières».

2012
- Interview et présentation de ma série Dark Zoo dans le magazine anglais Digital SLR Photography Magazine.
- Interview et présentation de ma série Jardin Secret dans le magazine anglais Digital Photographer Magazine.
- Une de mes photos est exposée sur le stand CANON, lors du Salon de la Photo à Paris.
- Interview dans le N°52 du magazine français Le Monde de la Photo.
- Présentation de mes photos dans le magazine américain de poésie AbleMuse.

2011
- Exposition à la galerie Vue Privée à Singapour.
- Dossier de 6 pages sur ma série Jardin Secret + couverture du magazine Popular Photography (Chine).
- Publication de 4 photos de ma série Dark Zoo dans le livre Square Book.
- Publication de 5 photos de ma série Dark Zoo dans le webzine IdeaFixa (Brésil).

2010
- Publication de ma photo «Babyrousa» en deux doubles pages du magazine Discovery Channel Magazine.
- Publication de ma photo «Balearica Regulorum» dans le magazine français PHOTO.
- Dossier de 4 pages sur mes travaux + pochette du CD-rom du magazine Digital Photo Magazine (Russie).
- Dossier de 4 pages sur ma série Jardin Secret dans le magazine Photographer's Companion (Chine)
- Présentation de ma série Dark Zoo sur le blog du célèbre magazine GEO.
- Interview, publication de 20 photos et couverture du magazine électronique The Light (Indonésie)

2009
- Publication de ma photo «In Love» dans le livre «La Vie est Belle», édité par Compétence Photo.
- Publication d'un article sur ma série Dark Zoo dans le journal national Colombien El Espectador.
- Publication de 4 de mes photos dans le livre Florilège 2009 édité par la Fédération Photographique de France.



Nicolas Evariste - Over The Mountains


http://www.nicolas-evariste.fr/
https://www.facebook.com/NicolasEvaristePhotography



Pascal LECOEUR : Biographie et Portrait

Né à Caen en 1965, Pascal Lecoeur ressent ses premières véritables sensations photographiques dès 1984.
C'est avec un appareil argentique Pentax Z 1000 qu'il fait ses premières armes. Pascal Lecoeur crée et anime le club photo de son village qui, en trente ans deviendra la référence des meilleurs clubs photo de France.
Appréciant les paysages, les portraits au naturel et sans flash, Pascal perfectionne son style au gré du temps et de ses boîtiers reflex. Photographe autodidacte, à la recherche d'un oeil critique lui permettant de progresser, il fait ses gammes naturellement.


Avides de rencontres et de découvertes lors des différents voyages sur tous les continents. Sa route l'entraîne d'un coin à un autre puis d'un pays à un autre avec des escales aussi variées que les USA, Cuba et le Pérou.
"Ma photo est plus réfléchie, je prends plus de temps pour tourner autour de mon sujet. Je ne regarde plus dans mon viseur, mon oeil découvre un autre monde qui exprime ma créativité"

Avec une approche très personnelle, il livre ainsi les fruits des récoltes engendrées lors de ses tournées quotidiennes de commerçant ambulant, en immortalisant ses clients.

Plusieurs expositions un peu partout en France et une fierté particulière la projection de ses images au festival photographique d'Arles en 2009. Pascal participe à de nombreux concours régionaux, nationaux puis internationaux, diplômé, titré, coupes et médailles tomberont durant plus de 30 ans à son palmarès.

Echange de conseils, de critiques, c'est aussi l'occasion pour Pascal d'organiser une dizaine de concours photos et devient juge pour la circonstance.

Photographe de reportage de terrain, il est reconnu pour son style photographique qui sort des sentiers battus.
Cette carrière l'amène à la photographie de mariage, qu'il pratique de façon professionnelle depuis 2008. En offrant un service haut-de-gamme, sur mesure destiné aux amoureux de l'image.

"J'aborde l'acte de photographier tout d'abord comme une passion, et prends mes photos avec le coeur !"

http://www.pascal-lecoeur-photo.odexpo.com/



Pascal Lecoeur : Sans Titre



Philippe DELVAL



Biographie :
Né en 1963 dans le Nord, Philippe Delval suit d'abord une formation en horlogerie.
Son goût pour le beau, il commence à l'exposer dans des peintures, puis, à partir des années 90, se tourne définitivement vers la photo. S'ensuivent 3 années de formation aux Beaux Arts de Caen.
Son talent commence alors à être récompensé : prix du concours « Un jour en France », prix du National Geographic en 2007, différents prix Ilford 2008, 2011, 2012 et plusieurs fois primé au sein de la Fédération photographique de France. Sa science du portrait en studio lui vaut un article dans Réponses Photo en avril 2013.
Depuis 2005, son atelier est devenu galerie : 11 rue Saint Laurent à Caen.

http://www.philippedelval.com/



Philippe Delval - Sans Titre



Daniel MASQUELIER, Sculpteur 

Né à Saint James dans la Manche (50) et après avoir exercé le métier de chaudronnier-tuyauteur à Cherbourg, je suis devenu éducateur technique spécialisé dans un institut médico-éducatif.
J'y enseigne les bases de la métallerie à des adolescents et jeunes adultes déficients intellectuels. C'est assez naturellement que je suis allé vers la sculpture, autodidacte, chercheur. J'ai progressivement fait évoluer mon expérience professionnelle pour aboutir au travail de sculpture que je présente aujourd'hui.

Les matériaux travaillés sont des déchets d'ateliers. Chutes ramassées dans les bacs, métaux glanés chez les ferrailleurs, apportés par des amis soucieux de m'approvisionner ou donnés par certaines entreprises appréciant le travail.

Je travaille à Cherbourg et organise des expositions depuis quelques années.

http://daniel.masquelier.free.fr/



Daniel Masquelier : Sphère




Du 26 juillet au 1 août : Isabelle Milleret, sculpteur - Pascal Langevin, peintre

Isabelle MILLERET, Sculpteur Sur Marbre - Intemporelle


Après des études à l'école d'architecture (1986-87), Isabelle Milleret entre à l'Ecole des Arts Visuels de Genève (1988-92) où elle obtient un diplôme en expression tri-dimentionnelle avec option pédagogique. Une formation en psychologie et philosophie ( 1993-2004) à Chambéry lui ouvre ensuite les portes d'une intériorité de questionnement qu'elle approfondit par de nombreux voyages notamment en Amérique du Sud et en Inde. Entre-temps, elle se perfectionne dans la sculpture et participe à des chantiers de restauration. Aujourd'hui, Isabelle Milleret vit en Berry au Centre de la France dont elle apprécie "l'immobilité au cœur du mouvement". Ce paradoxe illustre une sculpteure pour laquelle la création naît du silence, d'un "taire à terre" qui ritualise son désir de calligraphie minérale. A l'écoute du "centre", l'artiste élabore ses oeuvres à l'aide d'une disqueuse dont les traits de coupe structurent un rayonnement de formes à haute densité esthétique et spirituelle. L'émotion y renoue avec l'état premier de la grâce, quand l'immédiat touche à l'essentiel et à l'éternel. Aux ailes de clarté.
Jean-Yves Montaigu.


Isabelle Milleret - Illusion


Pour transmettre quelque chose d'authentique, l'artiste s'inscrit dans une recherche incessante d'être, qui oblige à tout lâcher. Une quête de vie au delà des connaissances et du connu.
Essayer d'être là, disponible, en création soi-même, et non en tant qu'acteur d'une création. Disparaître personnellement. Toucher le silence, la ligne droite, puis le frémissement et encore le silence.
Inspirer. Rien. Puis expirer. Rien. Juste l'acte.
Ecouter. Ressentir une brume, une courbe, et puis…rien.
Et puis un jour, au milieu d'une œuvre, on retrouve le vent chaud de onze heures et la pluie fraîche du soir.

Je suis dans cet esprit là lorsque je travaille avec les pierres. Il n'y a plus de frontière entre esprit et matière. Je voudrais toucher la pureté du geste avec la disqueuse, tracer la ligne juste et pousser la pierre jusqu'à sa finesse ultime à la limite de la fracture.
Je voudrais que la lumière puisse traverser mes sculptures comme dans un paysage qu'elle reconnaît sien.
Je voudrais que la main qui passe tout près ne puisse pas se retenir de venir caresser ces courbes et ces abîmes.
Je voudrais que la pulsion qui envahit l'œuvre soit légère et furieuse comme une vague déferlante dans nos cœurs pour nous dire enfin que la beauté est indispensable à nos vies fragiles.

L'existence est précieuse et il nous faut des tas d'histoires pour se découvrir et finalement revenir à Soi.
La vie façonne nos êtres et modèle nos humeurs excessives. Nos mouvements à force de répétition engendrent les plis et replis de nos chairs et toutes nos expériences impriment des traces et creusent les sillages de notre initiation.

Le temps fait son oeuvre et la lumière finit par éclairer quelquefois nos regards. La maturité se paie cher et une sorte de pureté en est le présent.
Mes pierres sont le fruit de cette fascination, l'œuvre du temps, la magie des rides profondes, les torsions et les envols de nos matières, la fragilité et la puissance de nos êtres.


Pascal LANGEVIN, Peintre



BIOGRAPHIE SOMMAIRE :
- Né le 09 Août 1955
- Vit et travaille à Paris et Belle-île en Mer
- 1971-74 Etudes d'art plastiques / arts graphiques à l'école Maximilien Vox
- 1974-77 Etudes d'Architecture Intérieure à l'école Boulle
- 1978 : Première exposition personnelle. Aquarelles –pastels - huiles
- A partir de 1980 : Salarié dans différentes agences d'architecture intérieure. Son goût pour les beaux-arts le conduit à réaliser de plus en plus d'images perspectives au sein de ces agences.
- 1983 : Devenu travailleur indépendant, il prend des missions en architecture intérieure et continue son activité de peintre.
- Depuis 1996 : Inscrit à la « Maison des Artistes », il se consacre exclusivement aux illustrations - perspectives et à la peinture. Expositions personnelles et participations à des salons d'artistes régulièrement (Salon d'automne, Salon du dessin et peinture à l'eau, salon de Colombes, Grand marché d'art contemporain, Art-Metz, salon du XV° à Paris ). Il fait réaliser aussi des tapis d'après ses modèles, créé des fresques et sculptures, des peintures commandées par des architectes et décorateurs pour leurs projets.

- Son travail de peintre se développe selon deux axes :
Un travail de dessin sur nature couleurs et noir & blanc (Pastels secs - fusains- mine graphite) plutôt figuratif et spontané : carnets de voyages – Belle-ile en mer- évènements - dessin de nus…
Un travail sur de plus grand formats papiers ou toiles à l'acryliques dans son atelier. Etudes par séries sur des thèmes proches de la nature ( Géomorphismes - Fugaceries – Eclats – Fusion – Chlorophylle & C° - Pépites – Arboretum ….)
Ces travaux sont traités plus abstraitement avec une volonté d'ampleur et d'énergie communicative avec des matières et couleurs recherchées.

Voir le CV de Pascal LANGEVIN

Pascal Langevin - Eclats




Pascal Langevin - Envol D'Ecume

PROCHAINEMENT à l’espace auriac

Pâques 2018


du dimanche 22 avril au mardi 8 mai 2018

L'exposition
"AQUARELLE EN BAIE"
réunira
12 artistes 

Vernissage en musique le dimanche 22 avril à partir de 11h
en compagnie de Jean Paul Thiland et de son quartet



Au cours de cette exposition,

2 artistes proposent des
démonstrations

Jean SALOU, le dimanche 29 avril (annulé pour raisons de santé)
Annick  GUERIN-FOLLEN, le samedi 5 mai

 
5 artistes proposent un stage d'une journée  

En intérieur :
Joël SIMON : lundi 23 et mardi 24 avril
Christine LOUZE : jeudi 26 avril
Isabelle ISSAVERDENS : mercredi 2 et lundi 7 mai
Nicole JOUSSE : jeudi 3 mai


En  extérieur  (avec repli en cas d'intempérie) : 
Eva GOHIER : samedi 28 avril

Une participation de 65 euros est demandée par participant(e)
Informations aux 02 33 61 81 45 et 02 33 60 27 27
Pour l'inscription, s'adresser à : amd.tronchon@orange.fr